A propos.

Je m’appelle Mathilde.
Je suis artiste.
Mon art est la musique et le chant.

J’écris ici sous le pseudonyme Joe Carabine, à la suite d’une running private joke familiale, issue de la bande dessinée Dalton City (Lucky Luke) :

Capture d’écran 2015-07-14 à 19.58.27

 

Ce blog se veut être un recueil d’essais plus ou moins courts, indubitablement subjectifs, nés d’intuitions réfléchies sur l’acte, l’attitude, la vocation, de servir son art. Une mise en forme digitale de grandes ou petites problématiques qui m’animent, pensées, discussion d’idées et débats sur la musique, sa pratique, sa poétique, son industrie, son artisanat, son art, ou encore son idéologie. Ils seront certainement polémiques, controverses et/ou partisans, et peut-être un jour, je l’espère, quand j’aurai gagné en sagesse et experience, philosophiques. Ils ne doivent pas être lus ni perçus comme un lieu de réponse – il ne sont que des moments de questionnement.
Peut-être, parmi ces essais, se glisseront quelques billets d’humeur et autres pamphlets. Mon tempérament, parfois fougueux voire malheureusement sentencieux, ne pourra s’en empêcher ; mais si le cas se présente, je me promets d’essayer au moins de bien les écrire.

Je veux écrire sur mon métier et sur l’art, leurs essences, leurs raisons d’être, la condition d’artiste. J’ai toujours voulu le faire, et de toutes les manières possibles, pour être honnête ! Je considère cette tâche, encore plus qu’une envie de partage, de débat, d’échange d’opinions, comme un devoir artistique et intellectuel. Notre métier est en constante évolution, parce que le monde évolue atour de nous et que nous évoluons avec lui, contre lui, en parallèle de lui, l’héritage des siècles gravés dans notre inconscient, et pour peu que l’on soit féru de culture, aussi dans notre subconscient.
Je crois au plus profondément de moi qu’il est vital de réfléchir à son métier en tant qu’artiste, et d’échanger ses réfléxions, pour le bien de son art et de ses avancées. Nous en sommes responsables, et il nous faut le nourrir constamment, et pour cela, nous nourrir nous même. Je crois donc qu’il est essentiel de prendre des risques pour et dans son art, d’avoir le courage de ses convictions, et de donner à son art les moyens des ambitions que l’ont a pour lui.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s